≡ Menu

Hypothèque et certificat de potabilité

Si votre propriété est située en campagne ou qu’elle n’est pas reliée à un système d’aqueduc et que vous désirez renouveler votre hypothèque, vous devrez fournir à l’institution financière certains documents. Parfois cela peut nous sembler ennuyeux, mais il faut comprendre la position du prêteur.

Nous recherchons tous le meilleur taux d’intérêt et évidemment les meilleures conditions.  Alors le banquier veut s’assurer que l’immeuble qu’il financera ne comporte pas de défauts importants ou qu’il puisse y avoir des problèmes avec sa localisation, son  approvisionnement en eau ou de ses installations sanitaires.

Il pourra exiger selon le cas particulier de la propriété et de son âge :

  • Certificat de localisation récent;
  • Rapport d’un inspecteur en bâtiment;
  • Analyse de l’isolant pour déterminer s’il y a présence d’amiante;
  • Analyse bactériologique de l’eau pour l’obtention d’un certificat de potabilité;
  • Tests de percolation pour la fosse septique.

Les conditions environnementales changent constamment, l’été 2010 a été particulière pour les pluies diluviennes. Plusieurs de nos clients ont eu de la difficulté à désinfecter convenablement le puits et cela est dû à l’infiltration d’eau de ruissellement.

Le banquier acceptera une analyse bactériologique récente de quelques mois, mais pas bien plus. Les conditions sont tellement changeantes que passé 6 mois les résultats de l’analyse de sont plus d’actualité. Au Québec les différents ministères recommandent d’analyser l’eau 2 fois par année. En Ontario c’est 3 fois.

Si vous n’êtes pas familier avec toutes ces considérations pour l’eau potable, consultez notre site. Nous avons mis des liens pouvant vous informer. Si malgré tout vous ne trouvez pas la réponse que vous cherchez, envoyez-nous un courriel à labo@certilab.ca et il nous fera plaisir de vous aider. C’est ce que nous faisons depuis plus de 25 ans. MERCI !

{ 0 commentaires… add one }