≡ Menu

L’hiver est presque là… avez-vous commencer à chauffer au mazout?

On estime qu’environ 12 % des foyers québécois utilisent le mazout comme source d’énergie pour le chauffage. Le mazout est parfois entreposé dans des réservoirs qui vieillissent et peuvent constituer un risque pour l’environnement. Au Québec, l’âge moyen des réservoirs en fonctionnement serait de 28 ans. Vous chauffez votre maison au mazout? Ayez votre réservoir à l’œil.

La prévention reste la meilleure façon d’éviter les accidents fâcheux. Selon le site CAA/Habitation, les quelques observations  qui suivent aideront à déceler les problèmes imminents de votre réservoir de mazout.

  • Un réservoir de plus de 25 ans devrait généralement être changé.  Depuis le début des années 1980, la date de fabrication est inscrite sur les réservoirs;
  • L’absence de date est une indication de son âge avancé;
  • Un réservoir installé à l’extérieur présente plus de risques de fuites puisqu’il est exposé aux intempéries et qu’il subit les rigoureux cycles de gel et de dégel;
  • La présence de zones humides ou de suintement à la base du réservoir est un signe de problèmes éventuels;
  • Si des odeurs persistantes de mazout se dégagent du réservoir, une fuite est probablement à l’horizon;
  • Des signes de corrosion n’annoncent rien de bon;
  • Un réservoir laissé vide l’été est propice au problème d’humidité et de corrosion.

Il est à noter que les récentes pressions exercées sur l’industrie du chauffage au mazout ont fait en sorte qu’une compagnie pétrolière membre de l’Association québécoise de chauffage au mazout cessera de livrer du mazout à un client dont le réservoir présente des risques.

Si vous faites une offre d’achat :

  • obtenir et vérifier les déclarations du vendeur sur l’immeuble pour connaître les caractéristiques du réservoir;
  • rendre la promesse d’achat conditionnelle à l’inspection spécifique par un expert du réservoir, de ses accessoires et des appareils de chauffage s’y rapportant;
  • vérifier auprès des fournisseurs de mazout si l’âge du réservoir risque de poser problème (certains fournisseurs refusent  de livrer du mazout lorsque le réservoir est trop âgé ou non conforme);
  • communiquer avec le fournisseur de mazout du vendeur afin d’obtenir certains renseignements sur le programme d’entretien et d’inspection du réservoir et des appareils de chauffage s’y rapportant;
  • être conscient qu’un réservoir à mazout vieillissant ou mal entretenu peut être difficile à assurer, même si le propriétaire-vendeur n’a jamais eu de difficulté à cet égard;
  • rendre la promesse d’achat conditionnelle à ce que l’acheteur vérifie qu’un assureur accepte d’assurer l’immeuble, puisque la protection pour déversement de mazout ou d’huile à chauffage est facultative et nécessite un avenant particulier.

En cas de déversement;

  • S’il y a un risque de feu, avisez le service local d’incendie;
  • Efforcez-vous de contenir le déversement de mazout avec des matériaux absorbants, comme du bran de scie;
  • Portez des gants de caoutchouc lorsque vous manipulez du mazout;
  • Fermez le système de chauffage;
  • Évitez toute exposition aux émanations de mazout : elles peuvent nuire à votre santé et à celle de vos proches. Isolez les zones touchées;
  • Embauchez un professionnel qualifié pour faire le nettoyage. Plus vite ce sera fait, moins les dommages à votre propriété et à l’environnement seront grands;
  • Si vous avez souscrit l’avenant couvrant les dégâts causés par le mazout, appelez votre assureur pour faire une déclaration de sinistre.

En terminant, sachez que certaines municipalités exigent maintenant une analyse de sol avant d’aller de l’avant avec vos projets de développement domiciliaire.

{ 0 commentaires… add one }