≡ Menu

Comment désinfecter mon puit ?

PROCÉDURE DE DÉSINFECTION

La qualité microbiologique de l’eau d’un puits se fait en recherchant la présence de bactéries indicatrices de contamination (coliformes totaux, E. coli et entérocoques). Les bactéries Escherichia coli (E. coli) se retrouve dans le tube digestif des animaux et des humains. Leur présence dans un échantillon d’eau pourrait indiquer une contamination d’origine fécale ce qui signifie qu’elle pourrait contenir des micro-organismes pathogènes pouvant, par exemple, causer une gastro-entérite. Les entérocoques sont plus résistants aux conditions du milieu que les bactéries E. coli et peuvent être un indicateur de contamination d’origine fécale qui n’est pas nécessairement récente.

1- Résultat de l’analyse microbiologique de votre eau

Si votre eau comporte plus de 200 colonies atypiques ou plus de 10 coliformes totaux et/ou présence de E. coli et/ou d’entérocoques dans 100 mL, votre eau n’est pas conforme aux normes provinciales établies par le MDDEP *.

  • S’il y a présence de E.coli ou d’entérocoques, il est essentiel de faire bouillir votre eau un minimum de une minute avant de la consommer ou de se procurer de l’eau potable provenant d’un réseau de distribution ou de l’eau embouteillée.
  • Rechercher la source de contamination et effectuer une désinfection de cette eau.

2- Recommandations

  • Le MDDEP recommande de faire une analyse microbiologique de l’eau d’un puits au moins une fois par année pour un puits artésien et deux fois par année pour un puits de surface, soit au printemps et à l’automne.
  • Une désinfection préventive de votre source d’approvisionnement (puits ou pointe) devrait être effectuée une fois par année, de préférence au début de la saison estivale, afin d’éviter les risques de contamination suite à la fonte des neiges du printemps.
  • Si vous avez des questions relatives à votre santé nous vous invitons à contacter la Santé Publique.

3- Sources de contamination possibles

  • Absence de désinfection après la construction d’un nouveau puits;
  • Infiltration d’eau de surface dans le puits (pente inadéquate du sol environnement);
  • Entreposage inadéquat du fumier;
  • Fosse septique défectueuse ou trop près du puits;
  • Bris dans la structure (fissure) ou mauvaise conception du puits;
  • Couvercle mal fermé ou inexistant;
  • Présence de corps étrangers dans le puits (animaux, insectes ou autres);
  • Éviter de placer des plantes ou d’attacher des animaux autour du puits.

Remarque :

o Il est important de corriger la situation avant la désinfection.

o Un puisatier ou le Ministère de l’Environnement pourrait vous aider à trouver et régler votre problème de contamination.

 

4- Procédure de désinfection

  • Ouvrir le puits et vérifier s’il y a des corps étrangers et des fissures sur la paroi du puits.

Si oui, bien nettoyer, brosser le puits, enlever les corps étrangers à l’aide d’une puise et calfeutrer les fissures au besoin.

  • Verser dans le puits ou la pointe la quantité requise d’eau de Javel.

Se référer au tableau ci-bas ou aller sur le site internet du MDDEP où il y a un outil de calcul de la quantité d’eau de javel à utiliser (référence en bas de page).

  • Mélanger l’eau de Javel avec l’eau du puits et, si possible, laver et brosser la paroi intérieure. On peut également raccorder un tuyau d’arrosage au robinet le plus proche et rincer la paroi intérieure du puits, afin d’assurer un mélange complet du chlore et de l’eau dans tout le puits.
  • Ouvrir tous les robinets de la maison, l’eau froide seulement, jusqu’à ce que l’odeur de chlore soit perceptible et refermer les robinets. Bien s’assurer de ne pas en oublier un.
  • Attendre 24 heures avant d’utiliser à nouveau les robinets.
  • Ensuite, se servir normalement de l’eau jusqu’à ce que l’odeur d’eau de Javel soit complètement disparue (environ 3 à 7 jours).
  • Vous pouvez utiliser un test de piscine ou de spa pour vous aider à vérifier la présence ou l’absence de chlore dans votre eau.
  • Il est important de refaire une analyse microbiologique suite à la désinfection.

 Tableau Quantité requise d’eau de Javel pour la désinfection d’un puits

Puits de surface

Profondeur d’eau dans le puits (mètres)

Diamètre du puits
(millimètres)

1

1,5

2

2,5

3

3,5

4

Millilitres d’eau de Javel

914

700 ml

1 000 ml

1 300 ml

1 600 ml

2 000 ml

2 300 ml

2 600 ml

1 067

900 ml

1 400 ml

1 800 ml

2 200 ml

2 700 ml

3 100 ml

3 600 ml

1 219

1 200 ml

1 800 ml

2 300 ml

2 900 ml

3 500 ml

4 000 ml

4 700 ml

1 372

1 500 ml

2 200 ml

3 000 ml

3 700 ml

4 400 ml

5 200 ml

5 900 ml

1 524

1 800 ml

2 700 ml

3 700 ml

4 600 ml

5 500 ml

6 400 ml

7 300 ml

1 676

2 200 ml

3 300 ml

4 400 ml

5 500 ml

6 600 ml

7 700 ml

8 800 ml

Quantités applicables à un puits tubulaire ou artésien

Un puits tubulaire est foré lorsque la nappe d’eau souterraine est profonde ou lorsque la surface est rocheuse. Il est généralement constitué d’un tuyau d’acier d’un diamètre inférieur à 80 millimètres et d’une longueur de plus de six mètres.

Puits tubulaire ou artésien

Profondeur d’eau dans le puits (mètres)

Diamètre du puits
(millimètres)

15

30

45

60

Millilitres d’eau de Javel

50

30 ml

60 ml

90 ml

120 ml

65

50 ml

100 ml

150 ml

190 ml

76

60 ml

140 ml

200 ml

270 ml

89

90 ml

190 ml

280 ml

400 ml

102

120 ml

250 ml

370 ml

500 ml

127

190 ml

380 ml

570 ml

800 ml

152

270 ml

540 ml

820 ml

1 100 ml

 

Le document a été réalisé en partie à partir du site Internet du MDDEP.

(http://www.mddefp.gouv.qc.ca/eau/potable/depliant/index.htm)